Épisode 26 : De la neige et des cochons

mardi 8 janvier 2008 à 04:59

"Le camouflage n'est pas le fort des cochons tout rose"

Changement de décore. Il ne faisait plus jour, mais nuit. Il n'y avais maintenant plus de neige, mais de l'herbe. Il n'y avais pas de foret, mais un unique arbre. Et dans l'arbre, il y avait une cabane.

Difficile de savoir qui vivait dans cette cabane, si un hibou été née avec des talents d'ébéniste et les outils qui vont avec, c'est surement là qu'il percherait, mais au fur et a mesure que l'on avançait, on vit à la lueur du disque nocturne des échelons en bois, planté à même le tronc. (d'ailleurs, il y avait déjà un magnifique trou dans l'arbre qu'aucun hibou n'aurait échanger).

Kiki et le hibou tout seul volaient depuis déjà plusieurs heures. Kiki, qui volait en retrait à cause de ses petites ailles, était très triste et pensait aux cochons. (Quand au canard, il avait mystérieusement disparu).

Après un virage, Kiki, vit la silhouettes du hibou se détacher... et frissonna. Un être seul qui vie la nuit... qui connaît les hiboux ? Le hibou se dirigeait vers un arbre seul lui aussi, au milieu d'un champ vallonnée.

Les trois cochons, bien identiques extérieurement, on leur propre personnalité. Le premier (appelons le comme cela), se mit, comme à son habitude, à construire un habit avec le matériaux disponible, à savoir la neige. La vue d'une truffe rose, gluante et vaguement mouvante dépassant du sol, aurait certainement intrigué plus d'un botaniste.

Le second, attaquait férocement la meute, avec assez de succès ! (celui qui a vu un cochon, un porc, un sanglier ou tout autre suidés en colère peut comprendre).

Quand au troisième, il ne fit rien, pesant le pour et le contre.

La meute fini par passer en trombe, les hommes lancèrent des regards intrigue en voyant des cochons dans la neige, mais qui donnerai la chasse à des cochons tout rose ? Manque de noblesse oblige, il rappelaires les chiens, et partirent.

Quand il ne restait plus qu'un vague nuage de neige à l'horison, un monticule de neige se forma devant les trois cochons tout rose...

... ... ...

- Ouaf ?

Posté dans La bande à Kiki
drev

Épisode 25 : Ça bouge au loin!

samedi 5 janvier 2008 à 04:59

Kiki, bien qu'il soit le chef de la bande, était un jeune oiseau. Il découvrait pour la première fois la neige. Un mystère de plus pour lui. Il aurait aimé écouter les longues explications qu'aurait pu lui donner sa maman. Certainement meilleurs que celles des cochons qui se résumaient à dire que la neige est blanche et froide. Il allait bientôt se perdre dans ses regrets, puis les rêves viendraient, quand soudain...

Kiki aperçu un mouvement au loin, il voulut s'envoler pour approcher de la chose mais y renonça finalement. En effet, la chose semblait s'approcher tout en remuant de la neige. Kiki observait les gerbes de neiges qui approchaient. Des sons étranges lui parvenaient également, il lui semblait même parfois reconnaître des cris de ses semblables. D'autres mouvements apparurent alors plus au loin, derrière la chose qui approchait encore. Kiki se découvra alors une forme de curiosité pour se qui se déroulait devant ses yeux, sans pour autant qu'il ne puisse vraiment expliquer ce qui se passait. Il restait simplement là, attendant la suite.

La chose commençait à prendre forme à mesure qu'elle avançait. Elle devint bientôt un animal bien connut des hommes, mais pas des oiseaux. S'il avait pu reconnaître l'animal qu'il apercevait, et s'il avait pu profiter d'une culture plus approfondie dans les pratiques des hommes, Kiki aurait certainement pris la fuite. Mais tout le spectacle qui se déroulait devant lui le fascinait. De toute sa vie, jamais il n'avait vu autant d'agitation.

L'animal qui approchait de lui était un chien. Animal bien connut sous le nom de meilleur amis de l'homme. Un Fox Terrier pour être exacte, chien parfois utilisé pour la chasse. Et justement, il était suivit de loin par des chasseurs et d'autres chiens.

Non loin, le hibou, plus avisé, réalisa la gravité potentielle de la situation. Il pris d'abord son envol pour fuir ce qui pourrait être le théâtre d'un massacre, quand il aperçu Kiki au sol, restant là sans bouger. Pendant un instant, le hibou fut partager entre deux solutions : abandonner ses compagnons et redevenir le Hibou tout seul ou sauver Kiki (et peut être les cochons) et devenir le héros de la bande. Il pris un virage et, ce faisant, revint dans la direction de Kiki. Il lui hurla qu'il devait partir, immédiatement! Kiki pris alors conscience qu'il pouvait être en danger. Son instinct de survie reprenait peu à peu le dessus. Il s'envola à son tour.

Le hibou et Kiki volaient à présent le plus vite possible et le plus loin possible de l'endroit où ils se trouvaient. Personne de s'inquiétait, à cet instant, du sort de trois cochons dont cet épisode ne dit rien.

Épisode suivant >>

Posté dans La bande à Kiki
dwogsi